x
+ -
Seychelles image

Vols directs pour Mahé (SEZ)

x

Chaque jour, plusieurs compagnies aériennes se rendent aux Seychelles avec une escale.
Ici vous pouvez trouver toutes les options de vol direct en un coup d'œil.

Aéroport Compagnie aérienne Vol de départ Vol retour
Paris (PAR) Air Seychelles Lu, Me, Je, Sa Ma, Me, Je, Di
*Dès octobre 2017

Guide de Voyage Seychelles Le guide complet pour les Seychelles

Carte des Seychelles

Faune des Seychelles

Inhabitées jusqu’au 18ème siècle, les Seychelles sont uniques pour avoir fourni des conditions idéales afin que des espèces végétales uniques et d’autres merveilles naturelles s’épanouissent, à l’abri des dangers de la sélection naturelle qui s’applique ailleurs. Grâce à ces conditions, les Seychelles abritent une grande variété d’espèces animales, dont 13 espèces d’amphibiens, 30 reptiles et 220 espèces d’oiseaux. En plus de cela, il existe plus de 1000 espèces d’invertébrés sur les îles, dont plusieurs nécessitent une protection spéciale. En ce qui concerne le pourcentage de leur masse terrestre, les Seychelles possèdent la plus grande proportion d’aires protégées au monde.

 

Mammifères

Les seuls mammifères qui ont été présents aux Seychelles avant l’homme sont les endémiques chauves-souris frugivores des Seychelles. Ces chauves-souris herbivores, comme l’indique leur nom, apprécient les fruits, les mangues étant leur nourriture préférée. La tête est effilée et rappelle presque celle d’un chien, ce qui peut également expliquer son nom (en effet, elles peuvent aussi être appelées des « renards volants »). Ayant une envergure imposante allant jusqu’à 1 mètre, elles donnent presque l’impression d’être des vampires alors qu’elles flottent à travers le ciel nocturne.

De plus, les humains ont apporté avec eux d’autres mammifères sur les îles. Par exemple, il y a le hérisson rare, comme le grand malgache, qui n’existait auparavant qu’à Madagascar. Les malgaches adultes possèdent un corps d’une longueur allant jusqu’à 40 cm, et leur fourrure est hérissée. Ces animaux sont généralement nocturnes, mais peuvent parfois être repérés durant la journée. Ils vivent principalement dans les forêts, mais également dans les zones denses de sous-bois. Lors de leur recherche en nourriture, ils peuvent facilement devenir effrayés, voire même parfois agressifs.

 

Oiseaux

Les Seychelles se trouvent loin de tout continent, ce qui ne contribue normalement pas à apporter une variété de la vie. Cela dit, aucune autre île ne peut être considérée comme ayant une telle diversité lorsqu’il est question de la vie des oiseaux, avec 220 espèces répertoriées qui appellent les Seychelles leur maison, dont notamment dix-sept espèces endémiques d’oiseaux terrestres. Certains d’entre eux figurent même parmi les raretés zoologiques les plus insolites au monde.

Cette diversité peut s’expliquer par un long processus d’évolution. Les Seychelles ont été isolées du reste du monde pendant plusieurs millions d’années, ce qui explique autant la diversité des espèces d’oiseaux que le manque d’espèces d’oiseaux colorés. Les espèces d’oiseaux qui se sont installés ici n’ont tout simplement pas eu besoin d’évoluer pour être particulièrement coloré afin d’attirer le sexe opposé. En général, les Seychelles sont davantage l’habitat des oiseaux aquatiques et limicoles, par opposition aux espèces qui vivent et se reproduisent sur la terre.

ImageLa gygis blanche est un exemple d'un espèce aviaire aux Seychelles (© Seychelles Tourism Board – Photo: Raymond Sahuquet) Image

Pour observer des oiseaux dans les Seychelles, les meilleures îles sont Mahé, Praslin et l’île Oiseau. Ces espèces comprennent le perroquet noir, avec son plumage sombre et brillant. Cette espèce vit sur Praslin, dans la Vallée de Mai, possiblement la forêt la plus mystique au monde.

En outre, divers souimangas et merles peuvent être trouvés ici. Le héron garde-bœufs est souvent vu dans le marché de Victoria, tandis que le tchitrec (veuve en français) est menacé d’extinction et ne peut seulement être vu désormais à La Digue.

ImageLe Terpsiphone est un exemple des oiseaux endemiques des Seychelles.

Sur l’île de Frégate, la rare shama trouve son habitat. Ce petit oiseau dispose de plumes noires et blanches, et peut être vu dans les haies et les buissons au sein de nombreux jardins de l’île. La rousserolle des Seychelles est localisée sur les îles de Cousin, d’Aride et Denis. Son plumage vert-jaune-blanc complète sa queue bleue, et son chant est également magnifique. La frégate, d’une envergure atteignant 2 mètres, le phaéton à bec jaune, le toc-toc, et plusieurs différentes espèces de sternes (par exemple, les sternes fuligineuses, les sternes blanches) ont leur habitat naturel aux Seychelles. En fait, la sterne peut être appelée un oiseau national, étant le logo de la compagnie aérienne nationale. En plus de ces espèces rares, les Seychelles abritent des moineaux, des hiboux, des goélands et des pigeons (comme la tourterelle bleue des Seychelles et la tourterelle blanche).

ImageCe oiseau est un des espèces aux Seychelles
 

Amphibiens et reptiles

Au total, les Seychelles abritent treize espèces d’amphibiens, dont la grenouille des Seychelles, qui est endémique et dont la longueur ne dépasse pas 76 mm. Cette espèce aime loger dans les forêts humides, alors que le ptychadena mascareniensis est coloré en des nuances variées de brun, marquées par trois lignes claires sur le dessus de son corps.

Il existe également une trentaine d’espèces de reptiles terrestres, dont certaines ont été introduites dans les îles par les humains. Certaines espèces sont encore présentes sur les îles, ayant même plusieurs sous-espèces. Les imposantes tortues géantes sont comme des fossiles vivants, se déplaçant tranquillement à travers les paysages. Si l’atoll d’Aldabra n’avait pas été désigné en tant que zone de conservation, ces animaux auraient probablement été disparus aujourd’hui (il y en a plus de 150 000 sur Aldabra). Comme les lamantins, les tortues ont été chassées pour leur viande savoureuse, mais elles sont encore présentes de nos jours dans les Seychelles comparativement aux lamantins.

ImageVous rencontrerez les tortues géantes partout dans les Seychelles.

Les marais de La Digue abritent la tortue d’eau douce de 20 cm. Malheureusement, elle est devenue rare en raison des personnes qui l’ont souvent chassée pour faire du curry. En 1967, la vente de tortues d’eau douce a été interdite, particulièrement pour empêcher les taxidermistes de les tuer pour fabriquer des souvenirs.

En marchant au cœur des forêts de l’île, vous serez accompagné par les bruits émanant des différentes espèces de lézard, qui se déplacent dans le feuillage. Aux Seychelles, vous rencontrerez également des geckos, qui parcourent les murs et aussi le long des plafonds d’hébergements si les lumières sont restées allumées le soir ! Leur longueur va jusqu’à 10 cm de long, ils sont très agiles et extrêmement rapides. Ils s’accrochent aux surfaces à l’aide de poils minuscules.

En plus des lézards, les îles abritent le caméléon, le scinque des Seychelles et de petits, gênés et non vénéneux serpents. Il existe également un certain nombre d’espèces de tortues de mer qui vivent aux Seychelles.

ImageLa tortue de mer est un espèce en voie d'extinction aux Seychelles (© Bird Island, Seychelles)
 

Faune marine

Les eaux entourant l’archipel des Seychelles contiennent une réelle abondance au niveau de la faune. Les excursions de plongée sous-marine et de plongée libre révèlent un monde sous-marin impressionnant, mais cela peut même être suffisant de naviguer près du rivage pour avoir une vue sur des nombreuses espèces de poissons.

Plusieurs espèces de tortues marines et plus d’un millier d’espèces de poissons trouvent leur habitat dans les récifs coralliens et la mer profonde qui entoure les Seychelles. Incomparables en termes de couleur sont les poissons-anges de couleur bleu-orange, avec des rayures noires et jaunes. De même, le poisson clown qui, avec le dascyllus vit en étroite symbiose avec l’anémone de mer. D’autres poissons menacent ces espèces en parcourant les anémones pour tenter de les atteindre. Le poisson-clown, le dascyllus, le poisson-grenouille et le poisson-coffre peuvent tous être observés en plongeant simplement à proximité du rivage.

ImageLe poisson-ange se trouve dans le monde sous-marin aux Seychelles (© Seychelles Tourism Board, Tony Baskeyfield) ImageLes tortues imbriquées sont souvent trouvées comme partie d'une plongée aux Seychelles (© Seychelles Tourism Board, Tony Baskeyfield)

Les poissons prédateurs tels que le mérou, le poisson-chirurgien d’un gris subtil (nommé d’après les motifs en forme de scalpel sur sa queue), le poisson à pincejaune picorent leurs gueules pointues dans les crevasses et autres petites ouvertures, à la recherche de nourriture. Pendant ce temps, le poisson-perroquet d’un bleu-vert, ronge le corail avec ses dents en forme de bec, expulsant tous les éléments indigestes dans l’océan comme du sable – les îles Seychelles doivent leurs splendides plages de sable blanc au travail inépuisable de cet animal au cours des millénaires.

En voyageant de Praslin à La Digue, les visiteurs chanceux peuvent repérer les poissons volants. Pendant ce temps, de grandes sérioles et des mérous se cachent sur le récif, et le requin blanc patrouille les eaux en attendant. Le poisson-lion rouge peut également être vu ici, mais assurez-vous de ne pas toucher à ses nageoires, malgré la forme impressionnante de son corps. Apparemment aussi inoffensif que le poisson précédent, il y a l’oscar, mais cette espèce se déplace rapidement dans l’eau et peut mordre, alors n’oubliez pas de ne pas l’approcher de trop près ! Le poisson-flûte peut également être dangereux malgré son apparence raffinée. Le gobie, mesurant de 5 à 10 cm, a évolué pour être en mesure de vivre sur terre et dans l’eau, respirant par ses branchies et sa peau. Ces espèces impressionnantes se trouvent sur les plages et dans les zones de mangrove.

Le monde sous-marin des Seychelles a peu changé au cours des dernières décennies. D’une part, de nombreuses parties de la zone ont été déclarées comme étant protégées depuis 1973, de sorte que les grands bateaux de pêche ne sont pas autorisés dans les environs. Malheureusement, la zone entourant les îles du parc national de Sainte-Anne a souffert de la construction de l’autoroute menant à l’aéroport et, en raison des courants sous-marins qui ont changés, bien des jardins de corail ont été détruits par ceci.